Coup de projecteur le 23/03/2021
Sandra Teulet, Anne-Claude Tusseau et Bahassi-taouil

Adhérent de la CPME Dordogne depuis mai 2020 avec son association JAD, Bahassi Taouil intègre cette année le GAL du Grand Bergeracois. Coup de projecteur sur son parcours, son association et son nouveau rôle en tant que membre du GAL du Grand Bergeracois.

« Suite à des études en techniques de commercialisation agroalimentaire à Périgueux, je me suis directement orienté vers le tourisme associatif et plus particulièrement le secteur des colonies de vacances. J’ai intégré en 1999 l’association ADVE en tant qu’animateur et commercial dans un premier temps, puis directeur de séjour pour évoluer jusqu’au poste d’adjoint de direction. »

C’est au terme d’une expérience professionnelle de 19 ans, que Bahassi Taouil est devenu Directeur de sa propre structure, JAD Jeunesse Activités et Découvertes, une association spécialisée dans l’organisation de colonies de vacances, pour enfants et adolescents de 6 à 17 ans en France et à l’étranger, et de classes de découverte.

 

« En 2020, 246 enfants sont partis en séjour avec notre association. »

« De manière générale, notre activité sur 2020 n’a pas été si négativement impactée. Certes, il y a eu un peu moins de séjours que ce qui était prévu, mais l’activité s’est tout de même bien portée. Nous avons pu organiser 7 séjours de vacances en France sur Juillet, Août et Octobre 2020. Ce qui correspond au départ de 246 enfants en colonies de vacances. »

« Le fait est qu’avec la crise sanitaire, la demande des séjours de proximité s’est particulièrement développée. Notre association a plusieurs sites d’accueil en Nouvelle-Aquitaine : nous en avons un en Gironde, un autre dans les Landes et deux en Dordogne : le Château du Roc à Creysse et le Grand Vignoble de St Julien de Crempse. On a donc pu proposer des séjours de vacances de proximité sur le territoire et maintenir notre activité. »

 

« La vocation d’une colonie de vacances ou d’une classe découverte c’est de pouvoir faire vivre des émotions aux enfants, de leur faire partager des choses et de leur permettre de faire des rencontres »

« En créant JAD en 2018, l’idée était de répondre à un réel besoin, à une demande et surtout de toujours avoir comme objectif premier de placer l’enfant et l’adolescent au cœur du fonctionnement des séjours que l’on propose.
En privilégiant des centres de vacances à taille humaine pour organiser les séjours de vacances et de classes de découverte, l’association assure une meilleure qualité de séjour en termes d’activités, d’hébergement, d’alimentation, d’encadrement et surtout un meilleur suivi des enfants. »

C’est notamment grâce à des partenariats avec des fondations telles que Surf Rider ou la fondation Hulot, que l’association JAD intègre dans ses séjours des activités et des ateliers liés à l’agriculture biologique, à la pollution littorale, au tri des déchets ou encore au gaspillage des ressources, permettant ainsi de sensibiliser l’enfant enjeux environnementaux actuels.

 

« En plus du volet social, JAD a également comme objectif de participer au développement de l’économie locale et de l’emploi. »

« Notre principal objectif, c’est évidemment de faire vivre l’association et de développer son activité. Mais nous cherchons également à aller au-delà de ça et à nous impliquer dans le développement de l’économie locale et de l’emploi. »

« Quel que soit le site d’accueil de nos séjours, nous travaillons toujours avec des prestataires d’activité et des transporteurs locaux. Nous privilégions au maximum les commerçants, artisans et fournisseurs locaux dès lors que cela est possible pour assurer une meilleure qualité de séjour. Le but étant d’inscrire l’association JAD dans une démarche globale de développement local, et c’est ce que nous souhaitons poursuivre en ouvrant un centre d’accueil de loisirs sur le site du Château du Roc en Dordogne. »

En savoir plus sur l’association JAD

 

« Lorsque l’on est dirigeant d’une entreprise, d’une organisation ou d’une association, être accompagné est un véritable atout. »

« J’ai adhéré à la CPME Dordogne avec l’association JAD par le biais de son Président, Alain Brettes, qui m’a présenté le rôle du syndicat, sa vocation à représenter et défendre les intérêts des TPE et PME, son action de soutien et d’accompagnement des entrepreneurs dans leur projet. J’y ai vu tout suite l’intérêt, pour mon association comme pour moi. C’est d’ailleurs la CPME Dordogne qui m’a orienté vers le GAL après leur avoir parlé de mon envie de m’investir davantage localement. »

 

« Être membre du GAL du Grand Bergeracois, c’est avant tout participer au développement de l’économie locale et de l’emploi sur le territoire périgourdin. » 

Le GAL (Groupe d’Action Locale) du Grand Bergeracois est un groupement d’acteurs publics et privés chargé, entre autres, de piloter et de mettre en œuvre le programme LEADER (Liaison Entre Actions de Développement de l’Économie Rurale). Il s’agit d’un programme de fonds européens sur 6 ans destiné aux territoires ruraux porteurs d’une stratégie locale de développement.

Pour la période de 2014 à 2020, le GAL du Grand Bergeracois a déterminé comme priorité le développement d’une économie novatrice de proximité. « Il s’agissait d’appuyer et de promouvoir le développement territorial rural en soutenant et finançant des actions innovantes et des projets portés par des acteurs locaux. »

« Avant tout, il faut que ce soit des projets en cohérence avec les enjeux et spécificités du territoire et qu’ils répondent à une réelle demande. Le but étant de soutenir des projets innovants avec un objectif d’emploi. Pour la période 2014-2020, 1 570 000€ de fonds européens ont été mobilisés. »

Découvrir les projets soutenus entre 2014-2020

 

Tous les projets soumis au comité du GAL sont évalués et sélectionnés par ses membres, qui s’assurent de la cohérence des projets retenus avec la stratégie de développement local.

En accompagnant et conseillant les porteurs de projets dans la réalisation et le financement de leurs actions, le GAL du Grand Bergeracois contribue à soutenir l’entreprenariat tout en favorisant un développement local équilibré, au plus près aux enjeux ruraux des territoires de la Dordogne

Voir plus en détails les actions du GAL du Grand Bergeracois